GRÉGOIRE VII (saint) Hildebrand
Soano, Toscane vers 1015-1020 - Salerne 1085
155e pape (1073 - 1085)
Fête le 25 mai.


Moine clunisien à Rome, il fut le conseiller des papes Grégoire VI, qu´il suivit en Allemagne après son abdication (1046), Léon IX, avec qui il rentra de Cluny à Rome (1049) et dont il fut le légat contre Bérenger de Tours (1054), Victor II, Étienne IX, Nicolas II qu´il fit élire et qui le nomma archidiacre, enfin Alexandre II, à qui il succéda. Il fut le principal promoteur de la réforme dite grégorienne visant à purifier les mœurs ecclésiastiques (contre le mariage des prêtres) et à émanciper l´Église du pouvoir temporel (lutte contre les investitures conférés par les laïcs et contre la simonie), réforme dont il exposa les principes dans les Dictatus papae (1074 - 1075). Ses décrets de 1074 et 1075 déclenchèrent la querelle des Investitures : l´empereur Henri IV ayant prétendu le faire déposer (assemblée de Worms, 1076), il l´excommunia et délia ses vassaux de leur serment de fidélité. Ceux-ci entrèrent en rébellion et l´empereur implora son pardon à Canossa (janvier 1077). Néanmoins le pape fut amené à le réexcommunier, reconnaissant alors le prétendant Rodolphe de Souabe (1080), et à résister à l´antipape Clément III qu´Henri parvint à installer à Rome (1084). La ville fut reprise par Robert Guiscard, allié du pape, mais les pillages provoquèrent l´hostilité de la population Grégoire VII se réfugia dans le Sud où il mourut.

Extrait du PETIT ROBERT DES NOMS PROPRES


Fermer cette fenêtre pour revenir à la chronologie.