URBAIN II (bienheureux) Eudes ou Odon de Châtillon
Châtillon-sur-Marne vers 1042 - Rome 1099
157e pape (1088 - 1099)
Fête le 29 juillet.


Français d´origine, issu de la noblesse champenoise, Eudes de Châtillon, qui devint pape sous le nom d´Urbain II, fut d´abord élève aux écoles de Reims dirigées par l´écolâtre Bruno, qui devait par la suite fonder la Grande Chartreuse. Après avoir été pendant quelques années clerc séculier, Eudes se fit moine à Cluny et il y devint prieur. En 1078, Grégoire VII le nomma cardinal évêque d´Ostie. En mars 1088, à la mort de Victor III, il fut élu pape.
Il incomba à Urbain II de poursuivre la réforme grégorienne en un moment où l´intransigeance de Grégoire VII et la hardiesse de Henri IV avaient conduit l´Église romaine à une impasse. Entièrement d´accord avec les thèses de son illustre prédécesseur, et décidé à accroître le prestige moral de la papauté, il sut agir avec prudence et habileté. Après quelques années de sage patience, il renouvela les décrets contre la simonie, le concubinage des clercs et l´investiture laïque (concile de Plaisance en 1094, de Clermont en 1095). Il parvint à gagner à sa cause de nombreuses sympathies en Italie, en France, en Espagne, en Angleterre et jusque dans le clergé germanique, mais il évita de heurter trop directement l´empereur, lequel se trouvait d´ailleurs en position de faiblesse par suite de querelles princières en Allemagne. Par-dessus tout, il lança en 1095, au concile de Clermont, un appel à la croisade pour permettre à la chrétienté de récupérer les Lieux saints et pour associer tous les chevaliers d´Occident à cette grandiose entreprise religieuse et politique. Il organisa cette première croisade, dont il fut officiellement le chef - il y fut représenté par un légat - et qui aboutit à la prise de Jérusalem en 1099.

Extrait de l´ENCYCOPAEDIA UNIVERSALIS


Fermer cette fenêtre pour revenir à la chronologie.